Chamois
Rupicapra rupicapra

Bild
Gämse im Schnee neben zwei kleinen Tannen
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte
Biologie

Vit en groupes de taille et de composition variables. Les grands groupes (hardes) sont composés de femelles (chèvres), de jeunes d’un an (éterles) et de chevreaux. Les jeunes mâles forment de plus petits groupes en été. Les chamois mâles plus âgés (boucs) se déplacent souvent seuls et rejoignent les hardes de femelles pendant la saison du rut (novembre/décembre). Pour la mise-bas (mai/juin), les chèvres se séparent du troupeau. Pendant la saison du rut, il y a souvent des combats entre les mâles. Les boucs dominants chassent alors les autres et essaient de retenir les chèvres sur leur territoire. Les chèvres mettent au monde un chevreau après une gestation de 23 semaines. Les hivers rigoureux condamnent souvent, entre autres, les chevreaux et les boucs affaiblis par la période d’accouplement. Alimentation: herbes, feuilles, pousses de conifères et de feuillus, arbustes nains.

Signes distinctifs

Les deux sexes ont des cornes, celles du mâle sont plus épaisses et recourbées que celles de la femelle. La fourrure d’été est gris clair jusqu’à brun clair tandis que la fourrure d’hiver est brun foncé.

Appartient à
Physique

Longueur tête-corps 120-150 cm, hauteur au garrot 70-85 cm ; poids 30-50 kg.

Confusions possibles

Aperçu brièvement, le chamois peut être facilement confondu avec le chevreuil. Cependant, les cornes du chamois, recourbées vers l’arrière, sont clairement différentes des bois ramifiés du chevreuil. Une autre différence évidente est le masque facial noir et blanc du chamois.

Degré de menace

Non menacé

Période d’activité

Actif toute l’année

Conseils
Grimpeurs timides

Les chamois sont chez eux dans l’arc alpin et la chaîne du Jura ; il s’agit d’animaux très discrets. L’observation de ces fiers animaux se fait en général à l’aide d’une bonne paire de jumelles ou d’une longue-vue ou, avec un peu de chance, au détour d’un sentier de randonnée. Quelques individus se rendent parfois près des zones habitées, notamment en hiver.

Les cornes recourbées vers l’arrière et les marques faciales noires et blanches sont clairement visibles.
Galerie
Carte
La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.