Un vulcain sur une fleur d'abricotier

Le printemps est là et les premiers papillons, abeilles sauvages et bourdons volent dans le ciel clément. Il y a encore 30 ans, les vulcains étaient des papillons migrateurs qui traversaient les Alpes pour venir chez nous au printemps. Aujourd'hui, cette migration à travers les Alpes s'est apparemment arrêtée. De plus en plus de vulcains passent l'hiver chez nous.

Le printemps est là et les premiers papillons, abeilles sauvages et bourdons volent dans le ciel clément. Il y a encore 30 ans, les vulcains étaient des papillons migrateurs qui traversaient les Alpes pour venir chez nous au printemps. Aujourd'hui, cette migration à travers les Alpes s'est apparemment arrêtée. De plus en plus de vulcains passent l'hiver chez nous.

Le vulcain sur la photo (galerie du projet saint-gallois), identifiable à la coloration typique des ailes, est déjà un individu plus âgé, comme le montrent ses ailes déjà un peu usées mais toujours aussi belles. Il a passé l'hiver sous forme de papillon et se prélasse maintenant sur une fleur d'abricotier.

Il y a seulement 30 ans, le vulcain appartenait aux papillons migrateurs qui traversaient les Alpes pour venir chez nous au printemps. En automne, la génération suivante s'en allait en Méditerranée. Depuis le début du 21e siècle, le vol printanier depuis le sud vers l'Europe centrale semble s'être complètement arrêté et l'espèce hiverne désormais en Suisse.

Portrait d’espèce

Vanessa atalanta