Des tunnels pour partir à la recherche du loir & Cie dans les jardins

Les biologistes de Nos voisins sauvages s'intéressent à la faune présente dans des jardins naturels des habitants du Parc régional Chasseral. Grâce à l'aide de tunnels à traces de deux modèles différents - l'un en bois, placé en hauteur pour les gliridés, l'autre en carton posé au sol pour les hérissons.

Les biologistes de Nos voisins sauvages s'intéressent à la faune présente dans des jardins naturels des habitants du Parc régional Chasseral. Grâce à l'aide de tunnels à traces de deux modèles différents - l'un en bois, placé en hauteur pour les gliridés, l'autre en carton posé au sol pour les hérissons. Derrière cette action, une question: Avec l'extinction nocturne, la faune s'approche-t-elle des habitations? Par ailleurs, il sera intéressant de voir comment les différents tunnels seront utilisés.

Pour compléter ce premier petit recensement impliquant deux jardins, un étudiant de l'UNINE va prochainement réaliser son travail de Master en biologie sur la présence et l'habitat des muscardins dans la commune.

Plus d'infos et de photos dans l'article d'ArcInfo

Service de conseils gratuits pour la biodiversité au jardin, Parc Chasseral

Fiches thématiques pour un jardin naturels,Parc Chasseral